residence alternée

SUR LA RESIDENCE ALTERNEE

La seule vraie solution pour éviter les souffrances des enfants lorsque leurs parents divorcent ou se séparent est incontestablement la résidence alternée.

Les enfants ainsi maintiennent des liens et avec leur père et avec leur mère,ils n’ont pas le sentiment « d’être abandonnés » par celui qu’ils ne font que visiter, les deux parents peuvent continuer comme avant de s’occuper d’eux, les éduquer, les aimer, les surveiller…

Tous les pères et mères lorsqu’ils sont encore ensemble, ne décident-ils point de faire vivre une résidence alternée à leur enfant lorsqu’ils le mettent toute la journée à la crèche,ou chez une nounou ou mamie ?

Il nous faut donc combattre ces idées rétrogrades qui animent tous les parents lorsqu’ils se séparent : garder l’enfant pour soi, l’autre étant subitement devenu incapable de l’élever au quotidien.

Quelques exemples de décisions de justice intéressants à la fin de ce préambule …

 suite

De plus en plus les tribunaux, s’appuyant sur les études nouvelles des psychologues de l’enfance, et prenant conscience des dégâts considérables (refus de l’autorité, échec scolaire, violence,délinquance…) pour un enfant de ne plus être doté que d’un papa du W.E. , d’une soirée , des vacances, imposent la résidence alternée.

Il ne s’agit point là d’accorder des droits aux pères ni de sanctionner les mères, mais de tout simplement de penser à l’intérêt de l’enfant qui a droit à ses deux parents.

Le seul vrai critère à retenir est le comportement des parents avec l’enfant avant leur séparation.

La résidence alternée peut prendre des formes multiples selon l’âge et les besoins de l’enfant, la vie des parents également.

Il suffit d’être à l’écoute de son enfant pour que la bonne solution soit trouvée et qu’il puisse vivre sa vie d’enfant toujours avec ses deux parents.